Sécuriser son habitat

Entre alarme, serrure, télésurveillance, porte blindée, chien de garde... comment sécuriser son logement afin de dormir sur ses deux oreilles ?

La fonction première d’une alarme, quelle qu’elle soit, reste de faire peur. Le but n’est donc pas d’avoir un détecteur sans réaction. Une sonnerie ou une lumière doivent informer le voisinage, ou vous-même si vous êtes au domicile, de la violation de votre propriété. Mais que protéger ? L’intérieur ? L’extérieur ? Les deux ? Uniquement les ouvertures ? Pour faire son choix, il faut connaître le matériel disponible : détecteurs périphériques pour l’extérieur de l’habitation, détecteurs périmétriques pour la protection des issues, détecteurs pour la protection des volumes intérieurs de l’habitation. Ces dispositifs s’avèrent complémentaires. Donc à vous de décider. La logique veut évidemment que la protection passe tout d’abord par l’extérieur et les issues. L’idée étant donc de couvrir avant tout les lieux de passage obligés. Le matériel de base Optez pour un équipement simple, discret, mais toujours efficace.

D’abord, les indispensables détecteurs de mouvement (et d’ouverture). Ceux-ci se placent aux points sensibles du logement, c’est-à-dire l’entrée, la baie vitrée... toutes les ouvertures, même étriquées, durez-de-chaussée, ainsi que les éventuels points de passage vers un balcon, par exemple. Sitôt une intrusion détectée, ils vous informent pare-mail, SMS ou appel téléphonique via le boîtier situé au centre de votre habitation. Reliés à des caméras de surveillance, ils peuvent même vous envoyer les images en direct. Des options permettent d’envoyer sur place un agent de sécurité si nécessaire.Pour la dissuasion : les sirènes et les flash. Les détecteurs,tout en vous informant, lancent l’alarme, une réaction simple mais qui suffit parfois à faire fuir les intrus. D’autres systèmes utilisent la lumière, une lueur brutale sur toute la propriété, ou un flash là où se localise l’intrusion pour faire penser à une photo.

Et la serrure ?

En neuf comme en rénovation, veillez en priorité à la qualité de toutes les serrures que vous faites poser, en particulier sur votre porte d’entrée. Privilégiez une serrure A2P avec au moins 3 points de condamnation, équipée d’un protecteur de cylindre pour éviter les tentatives d’effraction. Choisissez un système de serrure avec crochets. Ainsi, parfaitement fermée, votre porte bénéficie d’une excellente isolation thermique, ce qui contribue alléger votre facture énergétique. Si vous faites aussi bâtir un garage, profitez-en pour demander une clé unique, qui vous permet d’ouvrir avec une seule et même clé toutes les portes de votre maison, de votre garage et même… de votre boîte aux lettres.