Désherber avec le vinaigre blanc

Désherber avec le vinaigre blanc

Avec la venue du printemps, la nature se réveille. Fleurs, bourgeons, vivaces… tout renait et pousse, et même les herbes sauvages (appelées aussi mauvaises herbes ou adventices). Aussi, pour les supprimer efficacement tout en alliant écologie et économie, nos jardiniers professionnels vous propose une recette toute simple, peu onéreuse est vraiment à portée de tous : un désherbant au vinaigre blanc.

L’action du Vinaigre blanc

Le vinaigre blanc vendu dans le commerce est une dilution d’acide acétique à 8 ou 10% en général. C’est un herbicide de contact, c’est-à-dire qu’il brûle les parties aériennes avec lesquelles il est en contact ; mais aussi systémique : véhiculé par la sève il détruit la plante dans son intégralité. Ainsi il est très efficace contre les mousses et sur les plantes annuelles dont il détruit les jeunes pousses jusqu’à la racine.

Recette du désherbant

De nombreuses recettes « de grand-mère » existent, et se différencient par le dosage. Ainsi certains l’utilisent pur, d’autres plus ou moins dilué. Aussi nos jardiniers professionnels vous conseillent de commencer par une dilution à 50% : un volume de vinaigre pour un volume d’eau. Si le résultat n’est pas satisfaisant vous pourrez doubler le volume de vinaigre. De plus pour rendre cette dilution plus adhérente au feuillage, il est recommandé d’ajouter un produit mouillant comme par exemple du savon noir. Ainsi levinaigre sera moins lessivable par l’eau de pluie et donc plus efficace.

Utilisation du Vinaigre blanc

Pour désherber allées, chemins, massifs… vous avez deux possibilités :

  • Arrosage au vinaigre aux pieds des plantes indésirables

  • Pulvérisation du feuillage

Dans les deux cas, le résultat est grandement amélioré si vous procédez par une journée ensoleillée. Les herbes spontanées (mauvaises herbes) se flétriront presque instantanément, et seulement un ou deux jours seront nécessaires pour leur totale disparition.

Mise en garde

Si le vinaigre est rapidement bio dégradé, il risque néanmoins d’acidifier le sol. De plus il est très néfaste pour toute la vie microbiologique du sol. C’est pourquoi il est à utiliser avec parcimonie dans les massifs et cultures potagères où d’autres méthodes de désherbage naturel pourront être envisagées.

Faites appel au professionnalisme d’un jardinier-paysagiste près de chez vous et profitez de 50 % de réductions fiscales ou d’un crédit d’impôt sur des prestations d’entretien de jardin.

Jardiniers Professionnels

05 59 70 57 25

info@jardiniers-professionnels.fr