Bernard-Yves Faurobert alias Fauro: bulles d’espérance…


Nous avons la profonde tristesse de vous annoncer la disparition de cet artiste qui nous a tant ému au cours de ces dernières années.

Fauro, né en 1935, était un homme passionné et passionnant qui a su, grâce à sa peinture, transcender les douleurs de l’existence pour réaliser des toiles emplies de lumière et d’espoir.

Retour sur la carrière artistique d’un homme qui nous manque déjà…


Un artiste solaire

Pour Fauro, chaque coup de pinceau était un pas vers le mieux-être, chaque tableau un refuge, une forme de thérapie. Cet artiste est un exemple de force vive, d’énergie, de résilience incroyable, lui qui a vécu deux guerres, qui a connu le deuil et la séparation à un âge encore tendre…

Un feu semblait brûler en lui malgré les vicissitudes de la vie comme si aucune douleur ne pouvait éteindre

sa capacité à voir ce que l’existence peut receler de plus beau.

A la frontière entre surréalisme et expressionnisme, Fauro maîtrisait la couleur, la matière, le trait, s’inspirant de ses tragédies intérieures pour toujours les sublimer…


De l’espace pour rêver…

Impossible de rester indifférent devant l’oeuvre de Fauro. Avec ses couleurs vives, ses formes pures, ses espaces apaisants, le peintre nous offre des parenthèses de calme dans la tempête de nos vies, des instants

de rêve, où l‘imagination est reine. Si l’homme a connu mille et une vies, il a su nous transmettre autant

d’émotions et sa peinture continuera longtemps d’irradier de son optimisme légendaire…